AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 Les Toréadors 
avatar
✝ Date d'inscription : 16/04/2013
✝ Messages : 235
✝ Points : 10

Mes Disciplines
Génération: Iere
Mes Disciplines:

Mar 16 Avr - 17:16



(La Camarilla)

    Les Toréadors ont beaucoup d'autres noms: "Dégénérés", "artistes", "poseurs" et "hédonistes" sont quelques exemples. Mais un découpage en de telles catégories ne reflète pas la réalité du Clan. Suivant les individus et leurs humeurs, les Toréadors sont alternativement élégants et tape-à-l'œil, brillants et agaçants, visionnaires et dissipés. Le seul truisme applicable au Clan est peut-être le zèle esthétique de ses membres. Quoi que fasse un Toréador, il le fait avec passion. Quel que soit un Toréador, il l'est avec passion.

    Pour les Toréadors, la vie éternelle doit être savourée. Nombre d'entre eux étaient artistes, musiciens ou poète de leur vivant. Beaucoup d'autres ont passé des siècles de frustration à tenter de produire des œuvres musicales, poétiques ou picturales finalement ridicules. Les Toréadors se considèrent comme les cultivateurs de ce qui est le mieux pour l'humanité. Quelques fois, un créateur particulièrement doué reçoit l'Étreinte du Clan, de façon à préserver son talent pour l'Éternité. Le Clan Toréador a ainsi inclus dans ses rangs quelques-uns des plus grands artistes de l'humanité. Bien sûr, il faut également préciser à propos du Clan que jamais deux de ses membres ne sont d'accord sur le sens précis de "doué" et "inspiré".

    Dans tous les Clans, les Toréadors sont les Vampires qui entretiennent le plus de relations avec le monde des mortels. Tandis que les autres Vampires voient dans le bétail une source de nourriture, les Toréadors se mêlent volontiers et sans effort à la société de la Canaille, goûtant les saveurs de chaque époque avec la gourmandise d'un amateur. Les Toréadors sont également les Vampires les plus enclins à tomber amoureux d'un mortel et ils s'entourent des choses (et des personnes) les plus élégantes et les plus luxueuses. Un Toréador qui succombe à l'ennui est souvent tragique: échangeant sa recherche esthétique contre un hédonisme sans âme, il devient un sybarite décadent, ne s'intéressant plus qu'à ses caprices et ses vices.

    Les Toréadors sont liés à la Camarilla, et partagent avec les Ventrues l'amour de la haute société. Mais contrairement à ces derniers, il ne s'agit pas pour eux d'un moyen de faire avancer les choses, ce qui après tout, est le travail des fonctionnaires. Les Toréadors savent que leur rôle est de captiver et d'inspirer les autres, avec leurs belles paroles, leur comportement gracieux et leur existence simple et élégante.

    Surnom:
    Les Dégénérés ou Artistes.

    Sectes: La plupart des Toréadors sont dans la Camarilla, car seule cette auguste organisation promeut la "culture" et permet au Toréadors de vivre comme ils l'aiment parmi les mortels.

    Apparence: L'Étreinte des Toréadors est donnée par passion autant que pour toute autre raison. De ce fait, de nombreux Toréadors sont des créatures de toute beauté. Ils sont les Vampires le plus à l'écoute des tendances vestimentaires des mortels, des Dégénérés plus que centenaires sont souvent plus à la mode que des mortels de trente ans. Si quelque chose est "tendance", au moins un Toréador l'adoptera.

    Refuge: Les Toréadors s'assurent que leur refuge est confortable, pratique pour y recevoir et, par dessus tout, conforme à leurs goûts. Les Vampires ayant la fibre artistique choisissent de vastes ateliers pour y exposer leur œuvres, tandis que les "poseurs" préfèrent les suites luxueuses, idéales pour recevoir.

    Antécédents: Un large éventail de concepts s'offre aux Toréador, depuis les artistes torturés solitaire jusqu'aux V.I.P débauchés. Certains ont reçus l'Étreinte sans autre raison que leur beauté ou leur style, un Sire passionné ayant décidé qu'ils devaient être préservés pour l'éternité.

    Disciplines du clan: Célérité, Augure et Présence.

    Faiblesses: Les Toréadors sont constamment concernés par la beauté et l'esthétisme, mais cette sensibilité peut être dangereuse. Lorsqu'un Toréador voit, entend ou même sent quelque chose de vraiment beau (une personne, un tableau, une musique, un coucher de soleil...),le Toréador reste alors fasciné pour la durée de la scène ou jusqu'à disparition du spectacle ou de la personne. Un Toréador ainsi transporté ne peut rien faire, pas même se défendre en cas d'attaque, quoiqu'une blessure lui permette de "rompre le charme."

    Organisation: Les Toréadors ont une organisation pratique très légère bien que leurs réseaux sociaux et leurs cliques soient très célèbre. Le Clan se rassemble très souvent, mais il s'agit plus souvent de prétextes à des fêtes fastueuses que de réalisations effectives. Le Statut chez les Toréadors est un jeu d'équilibriste, où le sourire de quelqu'un ou la critique acide peuvent conduire à la fortune comme à la ruine. Un prodige peut être adoré un soir, faire un très léger faux pas et être rejeté le lendemain.

    Lignées:
    Les Toréadors font grand cas des lignages. Un Vampire qui a la chance de descendre d'un Sire apprécié sera traité avec adoration (au moins en sa présence), tandis que l'Infant d'un Sire "dépassé" souffrira d'humiliation sociale. Peu de ces lignées dénotent de façon importante du gros du clan.

    Citation:
    "Oh oui, n'est-elle pas exquise ? Oui, c'est ma dernière trouvaille; je suis sa muse, l'adorable petite créature. Imagine! Et qu'en est-il de... ah, Thomas ? Et bien, je ne saurais dire -après tout, il a eu son "quart d'heure" comme il disent, mais cela ne devait pas durer, et tout devenait tellement pénible, j'ai donc dû lui dire adieu. Suicide ? Vraiment ? Pauvre garçon - il devait me remercier alors de ne pas lui avoir donné l'Étreinte. Cela aurait rendu les choses bien plus difficile, après tout..."


Dernière édition par Les Conteurs le Sam 15 Juin - 17:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-for-london.forumactif.org
avatar
✝ Date d'inscription : 16/04/2013
✝ Messages : 235
✝ Points : 10

Mes Disciplines
Génération: Iere
Mes Disciplines:

Mar 16 Avr - 17:16

Antitribu
Les différences

    Surnom : Les Pervers.

    Les Toréadors antitribus jouèrent un rôle crucial dans la création du Sabbat. Ce qu'il advint de la Convention de Thoron est arrivé sous la direction des anarchs Toréadors, et ils allaient continuer à guider la secte. Avec les efforts d'organisation des Lasombras et des Tzimisces ainsi que quelques Ventrues antitribus, ils en ont créé une grande partie de la structure, et en ont également codifié de nombreuses croyances. En effet, les premières nuits agitées de la secte auraient pu voir sa destruction "sans la direction magistrale de nos estimés artistes".

    Actuellement, les Toréadors antitribus ont des intérêts similaires à ceux de leurs frères de la Camarilla. Seulement leur appréciation de l'esthétique inclut maintenant la douleur, la sauvagerie, la cruauté et la dépravation. Comment une rose, un sonnet ou u portrait peuvent être plus beaux qu'une mise à vif des chairs magnifiquement exécutée ? Qu'est-ce que la beauté, si elle n'est pas subjective ?

    Les talents des Pervers pour la torture rivalisent même avec ceux des Tzimisces en ce qui concerne la douleur et la durée. Les jeunes membres du clan commencent avec des humains alors que les anciens se tournent vers "d'autres" sujets. Certains des membres les plus entraînés ont vu leur art introduit dans les salons et Elysiums de la Camarilla. Ils y ont amassé un certain soutient auprès de Caïnites, au grand dam des vampires dont le bastion venait d'être violé.

    Dans les années 1980, un artiste anonyme a montré "la soumission de la femme aux mains de l'homme" au moyen de vêtements faits de chair. Cette exposition s'est arrêtée dans plusieurs galeries détenues par la Camarilla et a fait les gros titres dans toutes les villes visitées. Personne n'a demandé le genre de chair utilisée, ni la méthode de création. Les tatouages, les scarifications et les piercings sont une autre opportunité dont peu de membres du Sabbat (et aucun à l'extérieur) sont au courant.

    Les artistes ont créé leurs propres symboles et codes dont ils se servent pour passer des informations pour leur bénéfice ou celui de la meute. Un certain enchevêtrement de cicatrices ou une certaine pierre dans un anneau nasal fournissent des informations vitales pour ceux qui savent les déchiffrer. Comme les tatouages ou les piercings guérissent et disparaissent du corps du vampire (sauf s'ils ont été faits avant l'Etreinte), les Toréadors antitribus peuvent s'envoyer un message différent chaque nuit. Ils aiment l'exquise douleur de ce procédé à chaque fois qu'ils y ont recours.

    De tous les clans du sabbat, ce sont eux qui interagissent le plus avec les mortels. Ils fréquentent les cercles les plus en vogue, commercent dans l'art et l'industrie. Les Toréadors du Sabbat, comme ceux de la Camarilla, sont des papillons sociaux mortels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-for-london.forumactif.org
 

Les Toréadors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» John Cena & Eve Torres Vs Alberto Del Rio & Vickie Guerrero
» Gabriel [Baali sous couverture Toréador]
» Bureau de la primogène Toréador.
» Rituel de Torâ et ses petits [ Pv Kotaro]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Requiem for London :: Scotland Yard :: Learn the Universe :: Les Clans-