AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 Biologie, idées fausses et préjugés. 
avatar
✝ Date d'inscription : 16/04/2013
✝ Messages : 235
✝ Points : 10

Mes Disciplines
Génération: Iere
Mes Disciplines:

Mar 16 Avr - 17:24

Qu'est-ce qu'un Vampire ?
Biologie, idées fausses & préjugés.

    Les vampires qui hantent les nuits de notre terre (les membres de la Famille, comme ils se sont baptisés) sont à la fois semblables et différents de ce à quoi on peut s’attendre. Il est peut-être préférable de les présenter comme s’ils étaient une race différente : intelligents, ayant des similitudes superficielles avec l’être humain qu’ils étaient avant, mais faisant preuve d’innombrables différences physiologiques et psychologiques. Par de nombreux aspects, les vampires ressemblent aux monstres familiers des mythes et du cinéma (il y a suffisamment de vrai dans les vieilles histoires pour qu’elles aient peut-être été créées pour tromper les mortels). Cependant, comme beaucoup de courageux chasseurs de vampire l’ont appris à leurs dépens, toutes les fables ne sont pas vraies.

    Les vampires sont immortels.
    Vrai. Bien qu’ils puissent être tués (une action très difficile), ils ne vieillissent pas ni ne meurent de cause naturelle. Ils n’ont pas besoin de se nourrir (dans le sens humain), pas plus que de respirer.

    Les vampires sont des morts vivants qui ont besoin du sang des vivants.
    Vrai. Un vampire est cliniquement mort : son cœur ne bat pas, il ne respire pas, son corps est froid et ne vieillit pas. Cependant, il pense, marche, réfléchit, parle… et chasse et tue. Pour entretenir son immortalité artificielle, le vampire doit consommer régulièrement du sang, de préférence humain. Certains vampires pénitents se contentent de sang animal, et les plus anciens vampires doivent chasser et tuer d’autres vampires pour se nourrir, mais la majorité consomme le sang de leur ancienne espèce. Les vampires vident leurs victimes de leur sang grâce à des crocs rétractables, un don magique reçu lors de la transformation en mort-vivant. Chaque vampire peut également fermer de façon magique la plaie ouverte par ses crocs, cachant ainsi la preuve de son forfait.

    Le sang est excessivement important pour les membres de la Famille, car il est à la fois le socle de leur existence et la source de leur pouvoir. La nourriture des mortels, l’air des mortels, l’amour des mortels, toutes ces choses sont insignifiantes pour un vampire. Le sang est sa seule passion, et sans lui il s’affaiblit et sombre rapidement dans le sommeil. Mieux encore, un vampire peut utiliser le sang volé pour obtenir une force, une vitesse ou une capacité de guérison extraordinaires, ou tout autre pouvoir magique.

    Quiconque est tué par un vampire devient un vampire à son tour.
    Faux. Si c’était vrai, le monde serait submergé par les vampires. Les vampires se nourrissent de sang humain, c’est vrai, et tuent parfois leur proie, mais la plupart des humains tués par une attaque de vampire ne font qu’expirer. Pour devenir un mort vivant, la victime doit être vidée de son sang et être ensuite nourrie d’un peu du sang du vampire. Ce processus, appelé Étreinte, provoque la transformation mystique de l’humain en vampire.

    Les vampires sont des monstres, des esprits démoniaques incarnés.
    Faux…et vrai. Les vampires ne sont pas démoniaques en soi, mais une combinaison de facteurs dramatiques les conduit inexorablement vers un comportement jugé mauvais. À sa création, un vampire pense et agit à peu près comme de son vivant. Il ne devient pas immédiatement un monstre démoniaque et sadique. Toutefois, il découvre rapidement la soif incontrôlable de sang, et réalise que son existence dépend à présent de sa capacité à se nourrir de sa propre espèce. Sa façon de penser change alors, il adopte une série de comportements inadaptés pour un omnivore social, mais indispensable à un prédateur solitaire.

    Le vampire répugne à tuer au début, mais il est finalement poussé au meurtre par les circonstances ou les besoins, et le meurtre devient plus facile avec le passage des ans. Réalisant qu’il est indigne de confiance, il cesse de faire confiance à quiconque. Réalisant qu’il est différent, il se coupe du monde des mortels. Réalisant que son existence dépend du secret et du pouvoir, il devient un manipulateur de premier ordre. Et les choses ne font qu’empirer avec le passage des décennies et des siècles. Le vampire tue encore et encore, et voit les gens qu’il aime vieillir et mourir. La vie humaine, si courte et si peu chère comparée à la sienne, perd peu à peu de sa valeur, jusqu’à ce que le « troupeau » de mortels autour de lui ne soit plus qu’un essaim d’insectes bruyants. Les anciens vampires font partie des êtres les plus insensibles, paranoïaques, blasés – en un mot monstrueux – que la terre ait jamais portés. Ils ne sont peut-être pas exactement des démons, mais à ce niveau, qui peut faire la différence ?

    Les vampires sont brûlés au soleil.
    Vrai. Les vampires doivent éviter le soleil ou mourir, bien qu’ils puissent supporter la lumière pour une courte période. Les vampires sont des créatures nocturnes, et la plupart ont du mal à rester éveillé durant le jour, même dans un endroit clos.

    Les vampires sont repoussés par l’ail et l’eau courante.
    Faux. De simples mythes.

    Les vampires sont repoussés par la croix et autres symboles religieux.
    C’est généralement faux. Toutefois, si le porteur du symbole possède une grande foi dans le pouvoir qu’il représente, un vampire peut en subir des désagréments.

    Un pieu planté dans le cœur d’un vampire le tue.
    Faux. Toutefois un pieu en bois – ou une flèche, un trait d’arbalète, ect – à travers le cœur le paralysera jusqu’à ce qu’on le retire.

    Un vampire a la force de dix hommes ; il peut commander aux loups et aux chauves souris, il peut hypnotiser les vivants et guérir des blessures les plus graves.
    Vrai et faux. Le pouvoir d’un vampire augmente avec l’âge. Les jeunes vampires, nouvellement crées, sont souvent à peine plus puissants qu’un humain. Mais avec l’âge et l’expérience, un vampire apprend à utiliser son sang pour obtenir des pouvoirs magiques secrets, appelés disciplines. Les puissants anciens rivalisent avec des créatures de fiction comme Lestat ou Dracula, et les vrais anciens – les Mathusalems et Antédiluviens qui hantent le monde depuis des millénaires – possèdent des pouvoirs quasi divins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-for-london.forumactif.org
 

Biologie, idées fausses et préjugés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LES FAUSSES RUMEURS OU TRUCS DU NET
» Chaire de Biologie
» Vos fausses pub...
» Orgueil et préjugés (27/11 - 19h55)
» ⊱ Les préjugés sont les pilotis de la civilisation ⊰ (LIBRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Requiem for London :: Scotland Yard :: Learn the Universe :: Pour approfondir-